Accès membre
Menu
Devenir membre

Communiqué de presse - Développement du réseau de téléphonie mobile dans le Jura : les milieux économiques jurassiens tirent la sonnette d’alarme.

Delémont, le 20 juin 2022 - Les milieux économiques jurassiens sont inquiets : le Jura est en retard en matière d’infrastructures de communication, notamment dans le domaine de la téléphonie mobile. La Chambre de commerce et dindustrie du Jura (CCIJ), la Fédération des entreprises romandes de lArc jurassien (FER-Arcju) et la section Jura de lUnion professionnelle suisse de lautomobile (UPSA), qui représentent lindustrie, les services, le commerce et lartisanat, ont décidé de tirer la sonnette dalarme et de faire part de leur profonde inquiétude. Dans un courrier adressé aux parlementaires jurassiens et aux exécutifs communaux, ces associations constatent que les opérateurs de téléphonie mobile sont trop souvent freinés dans leurs efforts pour mettre en place une infrastructure pouvant répondre à des besoins qui ne cessent daugmenter. Les milieux industriels et économiques en appellent aux autorités politiques qui ont un rôle majeur à jouer dans la formation de l’opinion publique.

La CCIJ, la FER-Arcju et l’UPSA estiment que le monde politique jurassien doit adopter une position claire afin de permettre au canton du Jura de développer son réseau de téléphonie mobile. En recourant à des arguments objectifs, les autorités peuvent contribuer à créer un climat apaisé et moins émotionnel. Les milieux économiques et industriels estiment en effet qu’il y a urgence. Le volume des données transmises par le biais de la téléphonie mobile double chaque 12 à 18 mois. Or, si le réseau jurassien n’est pas adapté, il sera rapidement saturé, avec des conséquences sur les possibilités de transmettre des données ou de passer des appels. De telles situations se sont déjà produites récemment, notamment à Porrentruy et Delémont.

Les entreprises et commerces jurassiens doivent pouvoir compter sur des technologies de pointe en matière de communication. Le canton du Jura doit être en mesure de prendre le train de la numérisation et de l’évolution technologique pour en faire un atout au service de son développement. Les opérateurs disposent des moyens financiers nécessaires pour moderniser le réseau de la région. Le Jura n’est donc pas pénalisé par un manque de volonté d’investir dans le Jura de la part des grands acteurs nationaux. Ceux-ci sont cependant freinés par de nombreuses oppositions et les difficultés ainsi occasionnées retardent l’octroi des permis de construire. Ces retards pénalisent l’économie régionale et risquent de réduire son attractivité.

Les signataires de la lettre adressée aux parlementaires et aux exécutifs communaux ne remettent pas en question la possibilité de faire opposition aux nouvelles constructions d’antennes ou aux adaptations des antennes existantes. Mais force est de constater que bon nombre d’oppositions reposent sur des arguments sans fondement et fortement empreints d’émotion. Le principe de précaution est garanti, la Suisse imposant des valeurs limites en matière de rayonnement dix fois inférieures à celles des pays voisins. En se contentant de la 3G, on ne parlerait pas aujourd’hui de travail à domicile et les contacts par tablette interposée avec les résidents des homes pour personnes âgées auraient été impossibles durant la récente pandémie.

Courrier adressé aux parlementaires et aux membres des exécutifs communaux jurassiens.