Accès membre
Menu
Devenir membre

Enquête conjoncturelle d’automne 2019 : les entreprises jurassiennes tiennent bon malgré un horizon qui s’assombrit

Delémont, le 21 novembre 2019 - Les entreprises jurassiennes tiennent bien le choc, malgré un environnement économique international difficile. La grande enquête conjoncturelle d’automne de la Chambre de commerce et d’industrie du Jura (CCIJ) révèle que la marche des affaires actuelle est considérée comme satisfaisante par 38% d’entre elles, 51% la jugeant même bonne à excellente. L’appréciation est encore meilleure qu’en 2018, année pourtant qualifiée d’excellente.

Les perspectives à six mois marquent toutefois le début d’une dégradation, qui s’accentue à moyen terme. Les avis exprimés traduisent l’inquiétude grandissante face à l’horizon international qui s’assombrit. Tous secteurs confondus, près du tiers des entreprises s’attendent ainsi à une contraction des affaires au-delà des six prochains mois. Sans surprise, les entreprises exportatrices sont les plus pessimistes. A cet horizon, 57% d’entre elles s’attendent à un repli des affaires et seules 14% anticipent encore une évolution positive. Entre les deux, 29% penchent pour la stabilité.

Après plusieurs années de croissance robuste, une contraction de l’activité paraît donc inéluctable. Les grandes incertitudes observées au plan mondial, liées en particulier au Brexit, à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, aux tensions à Hong Kong et à une croissance atone de l’économie allemande, impacteront notre industrie d’exportation. L’intensité du ralentissement dépendra pour beaucoup de l’évolution de la situation dans les foyers de tension précités.

Les données recueillies mettent également en exergue une marge d’autofinancement au moins satisfaisante pour près de 90% des entreprises. Près de 70% d’entre elles annoncent vouloir investir en 2020 (en recul de 8 points par rapport à 2019), des investissements qui seront toutefois en baisse pour près d’un quart d’entre elles. Après avoir atteint un niveau plancher en 2019, le chômage devrait légèrement augmenter en 2020. Enfin les perspectives économiques plus incertaines et une faible inflation laissent entrevoir une politique salariale légèrement plus prudente qu’en 2019, avec une hausse moyenne des salaires, tous secteurs confondus et pondérée selon la taille des entreprises, de 0,9% (hausse effective de 1,4% en 2019).

La bonne résistance actuelle des entreprises jurassiennes à la détérioration de la conjoncture internationale ne doit rien au hasard. Ces dernières années, elles ont optimisé leurs coûts de production, en particulier pour faire face au franc fort, et ont beaucoup investi dans l’innovation. Elles récoltent également les fruits d’une politique clairvoyante en matière de formation et de recrutement de personnel qualifié. Les entreprises jurassiennes fournissent aujourd’hui des produits et/ou des prestations qui répondent aux plus hautes exigences du marché. Il est toutefois essentiel, pour qu’elles puissent rester compétitives dans une conjoncture qui s’annonce plus difficile, de leur assurer les meilleures conditions-cadres possibles au plan national et local, en particulier en mettant en œuvre dès 2020 le volet cantonal de la réforme fiscale des entreprises.

Qu’en est-il des activités liées aux technologies médicales dans le Jura ? De cette question complémentaire à l’enquête conjoncturelle, il ressort que près de 20% des entreprises de notre échantillon sont actives dans ce secteur ou prévoient de l’être à court terme, principalement dans la fabrication de composants, de machines et d’appareils et instruments médicaux. Pour la grande majorité d’entre elles, le médical constitue une diversification et non l’activité principale. Plus de la moitié des entreprises y réalisent moins de 10% de leur chiffre d’affaires, avec toutefois une ambition clairement affirmée de doubler cette part dans les années à venir. L’économie jurassienne a donc amorcé de manière résolue le virage d’une diversification dans le secteur des technologies médicales, domaine peu sensible aux aléas conjoncturels, à fort potentiel de croissance et qui requiert des compétences techniques disponibles au sein du tissu économique jurassien. 

L’enquête conjoncturelle de la CCIJ, réalisée entre le 18 et le 31 octobre 2019, a enregistré un excellent taux de participation : 158 réponses, soit 34,1% des entreprises sollicitées, représentant plus de 53% des emplois. Le fait de pouvoir, pour la première fois, remplir l’enquête en ligne, a sans aucun doute contribué à ce bon score. Deux tiers des réponses sont d’ailleurs parvenues électroniquement.

Tous les résultats de l’enquête peuvent être consultés sur www.enquetecci.ch

 

Brochure

Résultats détaillés

Présentation Pierre-Alain Berret

Présentation Jean-Pierre Danthine

Vidéo de présentation des résultats

 

Structures de l’échantillon

Secteurs

Industrie : 74 (46,8%)

Services : 84 (53,2%)

Taille

-de 30 collaborateurs : 100 (63,3%)

30 à 100 collaborateurs : 35 (22,2%)

+de 100 collaborateurs : 23 (14,5%)

Exportations

0% : 102 (65%)

1-20% : 34 (22%)

21-79% : 10 (6%)

80-100% : 12 (8%)

Les chiffres présentés illustrent les résultats de cette enquête d’automne ; ils sont représentatifs des membres de la CCIJ et non pas de l’ensemble de l’économie jurassienne.

 

Personne de contact :

Pierre-Alain Berret, directeur de la CCIJ, tél 032/421 45 45