Accès membre
Menu
Devenir membre

Assemblée générale de la CCIJ : des entreprises résilientes dans la tempête

 

Une année 2020 « extraordinaire » à tous points de vue : la Chambre de commerce et d’industrie du Jura  est revenue jeudi 17 juin, à l’occasion de son Assemblée générale, sur ce millésime si particulier pour l’économie et la société en général. L’événement, tenu à huis clos en raison des restrictions sanitaires, a permis de souligner l’extrême résilience des entreprises jurassiennes, « toujours capables de trouver des solutions innovantes et de s’adapter ». Le président M. Georges Humard a rappelé l’importance d’offrir aux entreprises des conditions-cadre favorables, d’autant plus en période de crise, et assuré que la CCIJ allait continuer à s’engager dans ce sens.

Visuel

Le rapport annuel 2020 de l’association est, sans surprise, frappé du sceau du COVID. L’activité de la CCIJ a été fortement impactée par la pandémie, qui a notamment empêché la tenue en présentiel d’un grand nombre d’événements d’habitude fédérateurs. Grâce à une grande proximité avec ses membres, la CCIJ a toutefois pu apporter un soutien tangible aux entreprises en difficulté, en relayant leurs préoccupations auprès des autorités - notre association a par exemple été la première à revendiquer une prolongation de la durée des RHT de 12 à 18 mois-, en synthétisant l’information à leur attention et en les soutenant dans toutes leurs démarches administratives. De nombreux événements d’entreprises ont également été mis sur pied sous forme de webinaires, permettant de conserver un lien fort avec les membres.

Au plan statutaire, les membres de la CCIJ consultés par écrit ont adopté sans opposition les différents objets qui leur étaient soumis. Parmi ceux-ci, les comptes 2020 bouclent sur un très léger bénéfice (+2570 francs) alors que le budget 2021, élaboré dans une période de grande incertitude, mise également sur un résultat équilibré. Le barème des cotisations pour l’année 2022 demeure inchangé. L’association comptait, à fin 2020, 484 membres, en hausse de 23 unités, représentant quelque 14'000 emplois (stable). Le volume des documents officiels légalisés par la CCIJ, certificats d’origine, carnets ATA et certificats CITES s’est inscrit en forte baisse en raison de la situation sanitaire mondiale, qui a restreint drastiquement l’activité d’exportation et les expositions à l’étranger.

L’année 2020 a également été marquée par des nombreuses votations populaires intéressant directement les entreprises. Nous retiendrons le rejet à 61,7% de l’initiative « pour une immigration modérée » voulant mettre fin aux accords bilatéraux avec l’Union européenne (UE). La CCIJ s’est engagée pour mettre en échec ce texte qui aurait fortement pénalisé les relations avec notre principal partenaire commercial. Malheureusement, dans l’intervalle, le Conseil fédéral a donné un signal tout à fait inquiétant en annonçant la fin des négociations sur l’Accord-cadre institutionnel. La CCIJ attend désormais des décisions claires pour restaurer la confiance et assurer la continuité de relations harmonieuses avec l’UE.

Au sortir de cette crise sans précédent, les dirigeants de la CCIJ considèrent que les perspectives à moyen et long termes demeurent intactes pour des économies innovantes, diversifiées et bénéficiant de conditions-cadre favorables comme la Suisse a su en créer jusqu’ici. Parmi celles-ci figurent assurément notre capacité à ouvrir de nouveaux marchés, à maintenir un niveau modéré de prélèvements et à faire preuve de pragmatisme pour réaliser les réformes qui s’imposent, en particulier celles de notre système de sécurité sociale. Evoluant ainsi dans un environnement favorable, nos entreprises pourront se concentrer sur l’innovation et rester leaders dans les domaines d’excellence qui font la réputation du savoir-faire jurassien.