Accès membre
Menu
Devenir membre

LCB Sàrl

Créée en 1997, la société LCB à Courtedoux a évolué au gré des innovations technologiques et met ses systèmes performants à disposition des industriels de la région: digitalisation, cloud, industrie 4.0… Des termes souvent barbares pour tout un chacun mais dont toutes les entreprises ont impérativement besoin.

 

 L’Ajoulot David Maître s’est engouffré dans le domaine porteur de l’informatique au milieu des années 1990 déjà. Avec raison et un certain flair, puisque la petite entreprise du jeune Technicien ET en informatique technique et automation, devenue LCB Sàrl en 1997, connaît depuis un essor constant. Vingt ans après sa création, la PME emploie aujourd’hui sept collaborateurs, dont deux ingénieurs et trois techni­ciens.

Epaulé depuis 2008 par son vice-directeur – et cousin – Olivier Migy, ingénieur formé à l’Ecole d’ingénieurs de Bienne, David Maître propose des solutions "clés en mains" aux entreprises en matière d’infrastructures informatiques (serveurs, réseau, stations de travail...), de logiciels, de développements électroniques (automation) et de gestion d’entreprise (bureautique).

Tout en mettant à profit leurs compétences respectives (techniques de l’information (IT) pour David Maître et électronique industrielle pour Olivier Migy), les patrons de LCB développent également en commun des technologies innovantes au niveau des logiciels et du matériel. Grâce à leur expertise, près de 150 clients leur font aujourd’hui confiance, dans la région jurassienne principalement, mais aussi en Suisse romande et en Suisse alémanique.

 

La priorité de LCB : la sécurité des entreprises !

 En appliquant son savoir-faire, LCB est à même de gérer et de couvrir l’ensemble des besoins d’une PME au niveau informatique. Les composants électroniques et les modules spécifiques qu’elle propose permettent en outre de maintenir à jour les outils de production, mais aussi d’assurer leur bon fonctionnement au quotidien et à long terme. Avec son système de sauvegarde intégral, LCB veille en permanence à éviter ce genre d’incident, comme le souligne David Maître : « Nous proposons du "Full Security", avec un pack complet de sécurité qui garantit que les données sont sécurisées et sauvegardées. Nous avons une soixantaine de serveurs répliqués chez nous qui conservent une image des serveurs que nos clients ont chez eux. En cas de problème, nous pouvons ainsi leur assurer que tout soit opérationnel dans les minutes ou les heures qui suivent ». Le Directeur en profite pour mettre en garde les entrepreneurs, qui sont encore trop nombreux à travailler sans filet de sécurité : « Aujourd’hui, en fonction de la taille de l’entreprise, la masse de données produite en une heure seulement devient très importante. Sans ces données, l’entreprise peut voir son activité interrompue de manière irréversible », avertit-il. D’où la nécessité de faire appel à des professionnels tels que LCB : « Le client n’a même pas besoin de savoir qu’il y a un problème, c’est notre responsabilité de le régler. En résumé, je dis: « Vous vous occupez de votre métier, nous nous assurons que votre informatique fonctionne. »

 

Tournée vers l’avenir

 M. Migy explique : «Aujourd’hui, avec l’essor de l’industrie 4.0 – mise en place d’usines dites "intelligentes" où tous les équipements sont interconnectés – beaucoup de choses sont à mettre en place dans cette phase de numérisation. Les outils de production doivent être complétés ou évolués afin de s’intégrer dans ce nouveau concept. LCB a toutes les cartes en mains car nous touchons à tous ces secteurs, que ce soit la digitalisation des machines, le monitoring, la supervision, etc. C’est sur ce domaine que nous voulons nous concentrer car les industriels oublient trop souvent que l’on peut équiper l’existant pour le rendre "compatible 4.0" sans tout devoir changer. Nous pouvons également jouer le rôle de conseiller pour étudier les futurs développements d’une entreprise ». Et M. Maître de compléter les propos de son collègue : « Si ce secteur démarre, nous n’allons pas nous limiter à notre structure actuelle » assure-t-il.

LCB continue également le développement de son application de gestion R-MES, sans oublier la sécurisation des données qui sera assurément un des enjeux du futur de l’informatique. Avec le cloud (qui fait déjà partie des services de LCB), la digitalisation à tout-va, l’internet des objets, la mobilité des travailleurs, de nombreux défis attendent les deux entrepreneurs. David Maître et Olivier Migy sont déjà prêts à les relever, avec enthousiame.